Le B.A – BA des rues de BA ou comment s’orienter à Buenos Aires

B.A - BA - MABA Blog

Le B.A – BA :

 

1.  L’organisation des rues

Le plan de Buenos Aires est un quadrillage régulier, ce qui est extrêmement pratique pour se repérer.  Chaque carré est appelé «  cuadra  » de plus ou moins 100 mètres de côté. Par extension c’est ainsi que l’on nomme chaque tronçon de voie entre deux rues. Pour les portègnes, la cuadra est une véritable unité de mesure, la seule en vigueur.  Par exemple, au lieu de dire  » c’est à 300 mètres « , ou  » c’est à 5 min à pied « , on va préférer dire  » c’est à 3 cuadras « .

Habitués des labyrinthes européens, rassurez-vous, dans une rue argentine, il est impossible de trouver le bâtiment nº256 face au bâtiment nº741 ! En général, la première cuadra est numérotée de 0 à 100, et ainsi de suite de 100 à 200, nombres pairs d’un côté, impairs de l’autre.

Les principales avenues comme Santa Fé, Cordoba, Corrientes, Rivadavia, sont toutes parallèles entre elles et sont numérotées d’Est en Ouest, c’est-à-dire depuis le centre vers le reste des quartiers. Cela permet ainsi de se situer sur ces artères: plus le chiffre est grand plus on s’éloigne du centre-ville.

Autre détail intéressant, le fameux obélisque, symbole de la ville, situé sur l’avenue 9 de Julio est le point zéro de l’Argentine. Ainsi quand une ville argentine se trouve à 700 km de Buenos Aires, c’est exactement à 700 km de l’obélisque qu’elle se trouve.

 

2.  Trois tips quand on demande son chemin à un portègne

Bien-sûr, quand on ne sait pas où l’on se trouve, rien de tel que de demander au passant. Voici quelques conseils pour une meilleure communication avec l’autochtone, car un beau niveau en espagnol ne changera rien à l’affaire.

Règle nº 1: les habitants de Buenos Aires n’utilisent pas les mots  » calle « ou  » avenida  » avant de faire référence à une rue de la ville. On parle de « Córdoba » au lieu de  » Avenida Córdoba », de Jujuy au lieu de  » calle Jujuy « . Comme Córdoba et Jujuy sont aussi des villes argentines, cela peut prêter doublement à confusion. 

Règle nº2: les habitants de Buenos Aires se situent en fonction des intersections de telle ou telle rue.  Certaines sont particulièrement fameuses. Dans ce cas, il convient aussi de prendre en compte la règle précédente. Quelqu’un peut vous dire par exemple qu’il vit à trois cuadras de Juramento y Cabildo. Et le célèbre tango  » Corrientes y Esmeralda  » fait référence au carrefour de l’avenue Corrientes et de la rue Esmeralda.

Règle nº3: Quand un portègne parle de «  altura « , il ne fait pas référence à la hauteur d’un bâtiment, mais au numéro. Si on vous demande « A qué altura  » d’une rue se trouve la banque, on s’attend à ce que vous répondiez soit un numéro ou bien une rue perpendiculaire (la fameuse règle nº2).

 

3.  Deux petits plus qui vous aideront à y voir plus clair

Bien-sûr Google maps est un outil précieux pour s’orienter, mais voici deux autres éléments qui seront vos meilleurs amis à Buenos Aires.

Le plan interactif du Gobierno de la Ciudad :

Un site internet qui calcule en un clin quels sont les transports à prendre pour se rendre d’un point à l’autre de la ville. Il comprend même le jargon portègne des carrefours. Vous ne nous croyez pas? Cherchez donc où se trouve Corrientes y Esmeralda. 😉 Cliquez ici: mapa.buenosaires.gob.ar

 

La guia T :

C’était la Bible avant l’arrivée de la page internet citée plus-haut. Il s’agit d’une version papier du plan digital qui indique aussi les transports et qui est actualisée chaque année. Même si elle n’est plus trop à la page, elle reste pratique en cas de panne de WIFI  ou de batterie. Mieux vaut en avoir toujours une dans son sac!

Voilà avec ces indications, les rues de Buenos Aires n’auront plus de secrets pour vous. Et après quelques mois ici, vous verrez, vous aussi vous ne parlerez plus que en cuadras.

 

 

Maintenant que vous savez vous orienter correctement, profitez-en pour découvrir les différentes façons de se déplacer dans Buenos Aires ! C’est ICI !

 

De plus, nous vous proposons de découvrir le blog de Pauline Escobar, une ex- étudiante qui s’est pris d’amour pour l’Amérique Latine et surtout pour la Colombie et l’Argentine ! Son article sur « les trucs que les argentins ne font pas comme nous » (les français) nous a fait beaucoup rire !!

 

Crédits Photo : DR

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Autres articles par Aude Labadie

Le B.A – BA des rues de BA ou comment s’orienter à Buenos Aires

Le B.A – BA :   1.  L’organisation des rues Le plan...
En savoir plus