Top 10 : Les meilleurs stades de football en Argentine

Stades de football San Lorenzo - MABA Blog

Réservez vos places pour un match à Buenos Aires !!

Du mythique stade Monumental de River plate en passant par la légendaire Bombonera jusqu’aux stades de football plus méconnus où l’ambiance est elle aussi extraordinaire, zoom sur les dix meilleurs enceintes argentines sélectionnés par MABA. Pour vous y rendre, n’oubliez pas de réserver vos places ici.

 

1) La Bombonera – Boca Juniors

De son vrai nom le stade Alberto J. Armando, ce stade se situe dans le quartier de La Boca à Buenos Aires rue Brandsen 805 et accueil l’équipe mythique de Boca Juniors. Inaugurée en 1940 puis en 1953 après des travaux pour la modernisation de l’enceinte, la Bombonera (nommée ainsi pour sa forme de boîte à bonbons) reste une référence pour son ambiance bouillante et un lieu de pèlerinage obligatoire pour tout amateur de football qui se respecte. Romario, l’attaquant star brésilien des années 90 ne vous dira pas le contraire, il déclarait il y a encore quelques temps : « Il y a un seul endroit qui ressemble à l’enfer sur terre. Cet endroit, c’est la Bombonera ».

Notre article sur le Musée de la Pasion Boquense ici !

La Bombonera - MABA Blog

2) Stade Monumental – River Plate

Le stade Antonio Vespucio Liberti est le plus grand d’Argentine avec une capacité de 65.000 spectateurs. En plus d’accueillir les rencontres du club le plus titré du pays au niveau national, River Plate, il fait aussi office de maison pour la sélection Argentine. La piste d’athlétisme et ses tribunes ouvertes autour du terrain font que certains vous diront que l’ambiance est moins chaude que dans certains autres stades argentins… A vous de juger en vous rendant au 7597 Figueroa Alcorta dans le quartier chic de Nuñez à Buenos Aires.

Stade Monumental - MABA Blog

3) Stade Pedro Bidegain – San Lorenzo

C’est l’un des stades les plus récents du pays mais à quel prix… Il y a 32 ans, San Lorenzo s’est vu détruire son stade dans le quartier de Boedo au profit de la junte militaire pour « un projet de ré-urbanisation de la ville ». Après quelques années sans stade fixe, « El Ciclon », comme est surnommé le club, construit le stade Pedro Bidegain à Bajo Flores, un quartier compliqué de la Capitale argentine. Reste qu’après une fabuleuse croisade menée par ses supporters (plus de 100.000 lors d’une manifestation devant le palais présidentiel), San Lorenzo a obtenu le 15 novembre 2012 par l’Assemblée législative de Buenos Aires l’approbation pour la “Ley de restitucion historica” (Loi de restitution historique) et pourra retrouver son terrain de football sur l’Avenida de la Plata à Boedo où aujourd’hui se trouve… un supermarché de la chaîne française Carrefour. En attendant, le Bidegain est l’un des stades les plus chauds du pays grâce à des supporters qui sont considérés comme les plus créatifs d’Argentine dixit Diego Armando Maradona.

Stade Pedro Bidegain - MABA Blog

4) Stade Presidente Juan Domingo Peron – Racing Club

Tiens, tiens. Un nom bien connu pour ce stade qui se situe à Avellaneda, banlieue proche de Buenos Aires. En effet, l’ancien Président Juan Domingo Peron, était un supporter des bleu et blanc du Racing tout comme Nestor Kirchner. Surnommé « El Cilindro » pour sa forme ovale et ses tribunes fermées en hauteur, l’enceinte est réputée, à juste titre, très bouillante. L’adresse ? A l’angle des rues Mozart et Corbatta à 100 mètres du stade de son plus grand rival Independiente.

Stade Presidente Juan Domingo Peron - MABA Blog

5) Stade Libertadores de America – Independiente

Allons 100 mètres plus loin justement, toujours à Avellaneda, dans le stade des rouges d’Independiente, le club a avoir remporté le plus de Copa Libertadores (sept au total) l’équivalent de notre Ligue des Champions en Europe. Inauguré le 04 mars 1928 le stade a totalement été reconstruit à partir de 2005 grâce à la vente de Sergio Aguero à l’Atletico Madrid. Depuis le 28 octobre 2009, le Libertadores de America peut accueillir 41.000 personnes (bientôt 50.000) et s’embrase plus qu’à l’accoutumée deux fois par an lors de la réception de son voisin, le Racing.

Stade Libertadores de America - MABA Blog

6) Stade Gigante de Arroyito – Rosario Central

Un peu plus de 300 kilomètres à l’ouest de Buenos Aires, Rosario, troisième ville du pays au niveau de la population. Berceau de grands noms comme le Che Guevara, Lionel Messi ou encore Marcelo Bielsa, Rosario est sans doute la ville où se vit le plus passionnément le football en Argentine et le stade Gigante de Arroyito ne déroge pas à la règle. Établi au bord du Rio Parana, sa dernière rénovation date de la Coupe du Monde 1978 et accueil l’équipe de Rosario Central. Un détour indispensable pour les passionnés de ballon rond tant le climat est indescriptible notamment lors du match face au voisin et plus grand rival, Newell’s Old Boys…

Stade Gigante de Arroyito - MABA Blog

7) Stade Marcelo Bielsa – Newell’s Old Boys

Restons à Rosario. Surnommé « El coloso » et surtout sans aucun nom officiel de 1911 à 2009, c’est finalement en hommage à l’ancien joueur et entraîneur des Newell’s Old Boys, Marcelo Bielsa dit le fou (el loco), que ce stade sera baptisé. Situé dans le Parque Independencia de Rosario, c’est sûrement l’enceinte qui possède le cadre le plus appréciable du pays. Mais attention, ne vous fier pas aux apparences. La tranquillité qui règne dans ce magnifique parc est vite mis à mal quand les rouge et noir chaussent les crampons avec à leurs côtés 42.000 fans capable de remplir le stade seulement pour un simple entraînement avant le clasico face à Rosario Central ! On vous laisse imaginer ce que cela peut donner les jours de match…

Stade Marcelo Bielsa - MABA Blog

8) Stade Mario Kempes – Talleres de Cordoba

Encore plus à l’ouest, se trouve la deuxième ville du pays, Cordoba, et son stade Mario Kempes. Anciennement Estadio Olímpico Chateau Carreras, il fut construit spécialement pour la Coupe du Monde 1978 avec une capacité de 46.000 spectateurs. D’ailleurs, ce stade a aussi servi dans un autre sport, le rallye. Pour rester sur le football, il est l’hôte du club formateur d’un certain Javier Pastore, Talleres de Cordoba. Longtemps condamné dans les divisions inférieures, Talleres s’est refait la cerise et évolue actuellement en première division. De toute façon, même en troisième division ses supporters accompagnaient déjà le club à guichets fermés… Aujourd’hui, pas besoin de vous faire un dessin.

Stade Mario Kempes - MABA Blog

9) Stade Ciudad de La Plata – Estudiantes de La Plata

Dans la ville de La Plata, dans la Province de Buenos Aires, c’est l’un des stades les plus modernes d’Amérique du Sud capable d’accueillir du football, du rugby mais aussi de nombreux concerts depuis le 07 juin 2003. Il est aussi connu sous le nom de stade unico (unique) et sert de terrain de jeu à l’équipe de Estudiantes de La Plata dans une atmosphère bien sympa et plus particulièrement lors du derby face au Gimnasia La Plata.

Stade Ciudad de La Plata - MABA Blog

10) Stade Republica de Mataderos – Nueva Chicago

Hors des sentiers battus, pour respirer le football populaire de barrio (quartier), le stade Republica de Mataderos reste la meilleure option. Inauguré en 1940, comme son nom l’indique il se trouve dans le quartier de Mataderos à Buenos Aires et compte une capacité d’accueil de 25.000 places. Une bonne option pour un dimanche après être passé à la superbe feria du quartier, d’autant plus pour le clasico entre la Nueva Chicago et les All Boys…

Stade Republica de Mataderos - MABA Blog

 

 

Crédits Photo : DR

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Réservez vos places pour un match à Buenos Aires !!

Tags from the story
, ,
Autres articles par Bastien Poupat

Caballito, un quartier bien porteño

Quartier le plus peuplé de la Capitale et situé au centre de...
En savoir plus