Pourquoi vous allez adorer la cumbia

Cumbia - MABA Blog

Tout droit venue des Caraïbes, la cumbia a conquis l’Argentine jusqu’à devenir un incontournable de la musique nationale. Syncrétisme des rythmes indiens et africains, aux influences ibériques, elle est une invitation à danser et à faire la fête, ce qui explique sa rapide expansion dans la société.

 

La cumbia s’écoute dans autant d’endroits que les styles qui la composent. A ses origines dans les années 50, elle est tropicale, caribéenne et jamais chantée. Sa mélodie entêtante de tambours et de maracas est principalement jouée par des orchestres. En Argentine, la musique arrive par des groupes comme les Wawacos ou encore les Charros. Leur succès repose sur l’instrument phare de la cumbia : le guiro, ce cylindre en bois ou métallique qui donne le son si spécifique du genre.

Sans cesse réinventée, la cumbia devient rapidement la musique la plus populaire d’Amérique latine. Avec Gilda, chanteuse emblématique des années 90, la cumbia séduit l’Argentine et s’ancre dans la culture populaire avec ses tubes “No me arrepiento de este amor”, “Fuiste”, “Corazón valiente”. Récemment immortalisée au cinéma par Natalia Oreiro dans le film éponyme, Gilda est un mythe de la cumbia argentine.

Gilda - MABA Blog
Gilda

Dans les années 2000, dans un pays touché par la crise, le style se développe dans les zones les plus défavorisées du pays: la cumbia villera naît du mélange entre les rythmes caribéens et les sons du synthétiseur. C’est alors que la cumbia entre aussi dans les populares des stades de footAujourd’hui, la cumbia villera persiste et s’embourgeoise: il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre Pablo Lescano, leader du groupe Damas Gratis, mixer dans les boîtes de nuit de Palermo, comme le Groove ou le Palermo Club.

S’il a souvent été méprisé, le genre regagne ses galons grâce à l’émergence de groupes qui revendiquent un retour aux sources du rythme tropical tout en y ajoutant des touches contemporaines. Les fans de cumbia ont d’ailleurs leur grand-messe à Buenos Aires: tous les mois, l’Abrazo Cumbiero réunit au Centre Culturel Matienzo les groupes qui ont fait renaître la cumbia dans la nuit porteña.

Parmi eux, les orchestres de La Delio Valdez ou Sonora Marta La Reina revisitent la cumbia colombienne, les filles de Kumbia Queers lui donnent un ton punk et électronique, Luz Buena propose une version festive sur la scène émergente porteña, Marta Te Amo mêle jazz et guiro. En France, on connaît bien La Yegros, chanteuse de cumbia chicha psychédélique.

La Yegros - MABA Blog
La Yegros

Si la cumbia est si populaire, c’est bien parce qu’elle traite de thèmes qui parlent à tous : la fête, l’amour, et…la cumbia ! Pour ceux qui la jouent comme pour ceux qui l’écoutent, il n’y a pas de plaisir plus grand que de célébrer la passion et la joie propres à cette musique.

 

high-light Qui écouter ?

Delio Valdez : https://ladeliovaldez.bandcamp.com/ 

Sonora Marta: www.sonoramartalareina.com/

Kumbia Queers : https://kumbiaqueers.bandcamp.com/

Luz Buena : https://luzbuena.bandcamp.com/ tous les jeudis au Ladran Sancho

Marta Te Amo : https://soundcloud.com/martateamo

La Yegros : http://www.layegros.com/

 

high-light Où les écouter ?

Centro Cultural Matienzo

Où : Pringles 1246 – Palermo

Quand : Du mardi au jeudi, 19h-2h, vendredi 19h-5h, samedi 20h-5h et dimanche 20h-2h

Prix : $$

 

Ladran Sancho

Où : Guardia Vieja 3811 – Almagro

Quand : Du mardi au dimanche, 19h-3h

Prix : $

 

Groove

Où : Av. Santa Fe 4389 – Palermo

Quand : Tous les vendredis, la “Mágica, fiesta de cumbia”

Prix : $$$

 

Crédits Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Tags from the story
, , ,
Autres articles par Léa Robbe Dénoyés

L’afterwork branché des arcades de Palermo

A l’ombre des arbres, des restaurants variés et stylisés viennent transformer l’heure...
En savoir plus