Nuñez, entre tranquillité, espaces verts, clubs de sports et devoir de mémoire

Nuñez - MABA Blog

Calme et serein. Tels seraient les deux adjectifs qui définissent ce quartier tout au nord de la Capitale argentine : Nuñez. Dans une ville en permanente ébullition, ce quartier qui se caractérise par sa proximité avec le Rio de la Plata et possédant une nature verte et généreuse a réussi à se faire une place parmi les plus prisés de Buenos Aires.

 

Avant que Néstor Kirchner ne transforme l’ancienne prison militaire (utilisée comme centre de torture par la dictature militaire de 1978 à 1983) en espace d’exposition dédié aux droits de l’homme et à l’engagement politique, le quartier de Nunez n’attirait pas les foules à part les jours de matchs de River Plate ou encore de la sélection argentine au stade Monumental. Quelques musées / parcs / clubs de sports / espaces verts plus tard et une offre gastronomique en plein essor, Nuñez est devenu une étape incontournable lors d’un séjour à Buenos Aires.

 

Nuñez et Saavedra, un destin en commun

Comme beaucoup de quartiers de Buenos Aires, le quartier porte le nom de son fondateur Don Florencio Emeterio Núñez. C’est en 1873 que ce dernier créé une société du nom de « Núñez et Cía », dont l’objectif principal était la fondation d’un petit village qui s’appellerait Saavedra. La société a ensuite embauché l’ingénieur Laurentino Sierra Carranza et l’architecte Juan Antonio Buschiazzo, qui ont tracé le plan du nouveau projet urbain.

Finalement, le dimanche 27 avril 1873, le projet de fonder Saavedra se transformera en la création de deux quartiers distincts affiliés à la ville de Buenos Aires : Nuñez et Saavedra. Cette même journée ont été inaugurées les deux gares ferroviaires de ces deux quartiers avec le départ d’un train qui transportait 2.000 personnes depuis Nuñez pour arriver tout près du lac artificiel que l’on peut aujourd’hui retrouver dans le Parque Saavedra.

Par la suite, un banquet fut réalisé après les discours de Don Florencio Emeterio Núñez et du Docteur José Francisco López. Au fil du temps, malgré des racines communes, les deux quartiers ont forgé leur propre identité mais aussi cette image si paisible qui forme leur particularité même si dans l’histoire récente, Nuñez a su encore plus tirer son épingle du jeu…

 

Une journée à Nuñez par MABA

Accessible assez facilement et rapidement en train depuis la gare de Retiro, vous pouvez commencer votre journée par un bon café dans le magnifique bistro, Divino Nuñez à deux pas de la station de train.

Après cette petite mise en forme, dirigez vous vers l’artère principal qui traverse le quartier : l’Avenida Libertador. Après avoir longé les nombreux clubs du quartier qui s’étendent jusqu’au Rio de la Plata (El Tiro Federal, Obras Sanitarias, le CeNARD, le Club Ciudad et le Club Defensores de Belgrano) vous tomberez nez à nez avec l’Ex-ESMA. Comme évoqué plus haut, cette école militaire qui servait à l’époque de la dictature de centre de torture pour les opposants politiques s’est aujourd’hui transformée en espace d’exposition. Un devoir de mémoire incontournable pour qui est de passage en Argentine. A l’intérieur de cet espace, vous trouverez aussi la très célèbre association des Mères de la Place de Mai et le très moderne Musée des Îles Malouines.

Après ces différentes visites qui vous occuperont une bonne partie de la matinée, rien de mieux qu’une pause déjeuner pour reprendre des forces. Pour cela, le Fortin Salteño reste idéal pour déguster les mythiques empanadas salteñas ou autres spécialités de cette magnifique Province argentine. Situé sur l’Avenida Cabildo, profitez en pour découvrir cette artère parallèle à l’Avenida Libertador où la spécialité reste la vente de meubles et de décorations à prix d’usine. Plus branché pizza ? La Guitarrita, à quelques pas de là sur la rue Cuba, fera votre plus grand bonheur dans une ambiance et une décoration très footballistique.

En parlant du foot, comment ne pas mentionner le mythique stade Monumental antre de River Plate. Situé sur l’Avenida Figueroa Alcorta, vous pourrez visiter le musée du club ainsi que ses installations. Les plus chanceux pourront même assister à une rencontre de la Banda Roja dans une ambiance que vous ne serez pas prêts d’oublier. En fin d’après midi, perdez vous dans les petites rues calmes, arborées et si atypiques du quartier pour observer ses maisons basses et ses jardins pour vous rendre au fameux Parque de los Ninos admirer un coucher de soleil sur le Rio de la Plata.

Le soir, si l’envie d’un dîner vous prend, nous pouvons vous conseiller l’une des meilleures parilla de la ville, en l’occurrence La Braseria. Autre option, les délicieux hamburgers de chez Francis Platz… Vous nous en direz des nouvelles !

 

high-light Nuñez :

Les incontournables de MABA : Ex-Esma, Avenida Libertador, Avenida Cabildo, Musée des Îles Malouines, le stade Monumental et son musée de River Plate, le Parque de los Ninos

Les restaurants préférés de MABA : le Fortin Salteno, la Guitarrita, Francis Platz, la Braseria

Les bars/cafés préférés de MABA : Divino Nunez, Luzmala Bar

 

Crédits Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Tags from the story
,
Autres articles par Bastien Poupat

Caballito, un quartier bien porteño

Quartier le plus peuplé de la Capitale et situé au centre de...
En savoir plus