Le BIO en Argentine entre doutes et paradoxes

bio1 - MABA Blog
Malgré l'évolution des mentalités en matière d'alimentation, il est important de connaître certains éléments sur le bio avant d'arriver en Argentine. 

En France, la consommation de nourriture biologique ne cesse d’augmenter : elle est presque devenue un phénomène de mode. Mais qu’en est-il du bio en Argentine ? Le pays est l’un des plus gros producteurs de produits issus de l’agriculture biologique mais ce n’est pas pour cela que le nombre de consommateurs est élevé. En effet, plus de 90% de sa production est consacrée à l’exportation notamment en Europe et aux Etats-Unis. Malgré l’évolution des mentalités en matière d’alimentation, il est important de connaître certains éléments sur le bio avant d’arriver en Argentine. 

Un pays très paradoxal

Les produits d’agriculture organique ont connu une très grande évolution en Argentine. Dans de nombreuses provinces du pays, la construction de fermes biologiques a été constatée et chaque région du pays s’est spécialisée dans un type de produit biologique. Par exemple, la Patagonie se concentre sur l’élevage d’ovins tandis que la région de Mendoza s’est dirigée essentiellement vers le vin, les olives et le maïs.

Cependant, comme dit précédemment, ces produits sont en grande majorité dédiés à l’exportation. L’Argentin moyen ne considère pas le bio comme une de ses premières préoccupations et ceux qui ont les moyens de s’en procurer sont sceptiques quant à la réelle provenance de ces aliments. Cette faible consommation de la part des Argentins est due à plusieurs facteurs, notamment à une stratégie marketing très restreinte pour faire connaître ces produits bio mais aussi à une faible éducation scolaire poussant à la consommation de ces derniers.

D’autre part, l’Argentine est considérée comme l’un des premiers pays utilisateurs d’OGM. Le pays occupe la première place mondiale en matière d’exportation d’huile de colza et la deuxième en ce qui concerne l’exportation de maïs. De plus, l’utilisation d’herbicides est impressionnante et aura été la cause de nombreuses maladies et cas de malformations. L’Argentine est donc très paradoxale concernant le respect de son environnement et la sensibilisation à la consommation de produits biologiques est très récente.

bio3 - MABA Blog

 

Des doutes concernant le bio

C’est en 1992 que le SENASA a défini les exigences minimales concernant l’exploitation bio en Argentine. Au cours des années suivantes, cette législation initiale a été ajustée car les normes internationales se sont développées. Cependant, chacun doute encore de la véritable provenance des produits biologiques et de leurs conditions d’exploitation. En effet, à part la législation nationale, chaque organisme publie ses propres normes privées. Néanmoins, les produits biologiques doivent porter le label « Producto de agricultura orgánica » et le pays est considéré comme respectueux des règles de production de l’agriculture organique.

Certains produits bios sont plus difficiles à trouver que d’autres. En effet, depuis quelques années, l’Argentine cherche à favoriser les entreprises du pays en imposant de lourdes taxes aux produits venant de l’extérieur. Le choix est alors beaucoup plus restreint et les produits importés sont très chers. Voici quelques exemples de produits difficiles à trouver : le bon pain, le lait de coco, les laits végétaux, la confiture et les cosmétiques. Enfin, les fruits et les légumes bios sont très compliqués à dénicher malgré leur importante exportation (consultez notre article pour découvrir ces lieux!). L’utilisation d’OGM et la faible demande des Argentins rendent ces produits rares sur le marché.

Malgré le fait que le bio en Argentine est encore un sujet assez flou, son nombre de consommateurs ne cesse d’augmenter et de plus en plus d’établissements et de commerces se spécialisent dans la vente de produits organiques. Les restaurants bio de la capitale argentine n’attendent que vous!

 

Crédits Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Tags from the story
Autres articles par Claire de Miribel

Rapsodia, success story Argentine dans le prêt-à-porter !

Casser la sobriété et la simplicité : c’est ce que RAPSODIA vous propose....
En savoir plus