Les contrats longue durée : Appartement vide (3)

contrats longue durée - MABA Blog

Les contrats longue durée sont en fait de 2 ans maximum sans tacite reconduction. Et oui, tous les 2 ans vous devrez signer un nouveau contrat de location avec le propriétaire. Celui-ci peut augmenter le loyer au prix qu’il veut ou tout simplement choisir un autre locataire et vous demander de partir. C’est en effet très cruel sur le papier, après si vous êtes un bon locataire (ou tout simplement normal) le propriétaire n’a aucune raison ni intérêt de vous voir partir. Il sera également sûrement disposé à discuter avec vous de l’augmentation du loyer. Mais vous serez augmenté.

 

 

VOTRE LOYER AUGMENTE TOUS LES ANS : C’EST NORMAL !

Les contrats à longues durées sont également sujets à la fameuse augmentation annuelle qui se base sur l’inflation du pays. Pour 2017, vous pouvez déjà vous préparer à avoir une augmentation de 35%-40% pour l’année suivante. Ce point n’est pas légiféré clairement, ce sont les us et coutumes qui l’emportent, vous n’aurez jamais gain de cause. En gros, si votre première année vous payez 10.000 pesos par an, l’année suivante vous payerez 14 .000 pesos.

Vous devrez bien évidement régler les factures concernant l’appartement : charges de l’immeuble, gaz, électricité, internet… Avant de signer : vérifier toujours les dernières charges car elles représentent un vrai budget à ne pas négliger…

 

A-T-ON BESOIN D’UN GARANT ?

Oui, le propriétaire demandera un garant. Ou plus précisément un appartement comme garantie. Et oui, les fiches de salaires ne suffisent pas, à Buenos Aires on vous demandera qu’un ami mette en garantie son appartement (dont il est bien évidement propriétaire) pour garantir le règlement des loyers. Autant vous dire que rares sont les amis qui se portent garants entre eux, c’est surtout au sein de la famille que ça se passe.

Il existe également la garantie bancaire : il faut avoir les papiers argentins, montrer des fiches de salaire, être autoentrepreneur…. Vous l’aurez compris… Vous ne rentrez pas dans ces cases.

Ensuite, l’autre solution qui marche assez souvent, c’est de proposer au propriétaire 6 mois d’avance par exemple et 2 mois de dépôt de garantie au lieu d’un. La plus grande préoccupation du propriétaire n’est pas de vous compliquer la vie mais de s’assurer son loyer. Cette solution marche, si vous êtes étrangers, que vous racontez un peu votre vie (les propriétaires vont vous aider en vous posant tout pleins de questions, ne vous inquiétez pas) et que vous proposez du cash pour entrer…. Ça peut marcher. Mais oui en effet, il faut venir avec des espèces, à prévoir. Autre bémol : il n’y a pas de remboursement possible. Ce qui est encaissé… est encaissé… Donc quand même bien s’assurer que l’appart vous plait, que le quartier est bien avant de regretter au bout de 2 semaines.

 

ARRIVE LA SIGNATURE DU BAIL !

Ensuite vient l’étape du contrat. Alors là c’est le choc : le contrat ne protège quasiment que le propriétaire et menace le locataire de bruler en enfer s’il ne paye pas le loyer. Ou presque. Il faut comprendre que – comme en France ! – les propriétaires sont effrayés à l’idée de voir leur appartement squatté. C’est leur pire cauchemar. Sachez que vous partez avec un crédit Sympathie étant français (ou Européens en règle générale). Ils seront sûrement plus « souples » et plus confiants mais ne changeront pas pour autant une virgule du contrat. En cas de doute, n’hésitez pas quand même à le refaire lire par un avocat. Celui-ci vous dira de suite si c’est abusif ou si c’est le contrat type.

 

ETAT DES LIEUX ET RESTITUTION DU DEPOT DE GARANTIE…

Il n’y a pas d’état des lieux. On signe le contrat, on récupère les clés et voilà. Bien évidemment, vous êtes supposés savoir dans quel état vous avez reçu l’appartement et le rendre impeccable. Il faut généralement après autant de temps le repeindre lorsque vous partez ou alors vous savez où ira votre dépôt, le propriétaire n’hésitera pas à vous le retenir. C’est fréquemment un sujet de conflit entre les 2 parties, mais encore une fois : c’est un peu partout pareil.

L’état des lieux est donc le moment un peu compliqué de la location car en effet, tout dépend de la bonne volonté du propriétaire, de votre relation pendant ces années. Ne pas hésiter à le solliciter en cas de problèmes dans l’appartement sans l’accabler non plus. C’est un dosage subtil qu’il faut trouver pour être ferme sans être autoritaire, carré sans être directif…. Les propriétaires aiment le fait que les français soient réglo, sans problèmes, ils valoriseront le fait que vous proposiez des solutions afin de leur facilité la vie. Par exemple, si vous avez les tuyaux bouchés, que vous preniez rdv avec le professionnel avec autorisation du propriétaire, avancez les sous et déduire du prochain loyer. Il adorera que vous preniez les choses en main car parfois ils travaillent ou habitent à l’autre bout de la ville : vous leur sauvez leur journée.

 

Au début, si vous ne comprenez pas les codes, n’hésitez pas à vous faire aider et à recevoir des conseils : par l’agence qui vous a trouvé l’appart, vos collègues, un avocat. Ça vous rassurera et c’est surtout tout à fait normal au début.

 

Alors ? Vous arrivez quand ??

 

Découvrez nos autres articles/guides sur les différentes façons de se loger à Buenos Aires ici !!

 

Crédits Photo : DR & Mon Appartement à Buenos Aires

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires ! 

www.monappartementabuenosaires.com

Autres articles par Angélica Maio

Belgrano, un quartier familial assez chic

Belgrano est un quartier aux multiples facettes. La partie bruyante, Belgrano C,...
En savoir plus