Chacarita, quartier tranquille et artistique

De Chacarita, on connaît surtout son cimetière et sa grande gare. Et si vous vous laissiez tenter par une journée dans ce quartier qui combine tranquillité, tradition portègne et effervescence artistique ?

Un peu d’histoire…

Le nom du quartier vient du mot espagnol « chacra » qui signifie la ferme. En effet, jusqu’au XVIIè siècle la zone composée des actuels quartiers de Chacarita, Colegiales et Villa Ortúzar se destinait aux travaux de grange et à l’élevage de bétail. On la surnommait alors « les grands monts ».

Puis l’espace est donné aux jésuites qui y installent leur mode de vie, comme ce que vous pourrez trouver à Monserrat dans la fameuse manzana de las luces. Le quartier est enfin baptisé « La Chacarita de los Colegiales », qui par abréviation se transformera en Chacarita.

Et le cimetière dans tout ça ?

Plusieurs séries d’épidémies – le choléra en 1867, la fièvre jaune en 1871 – dévastent la population portègne et obligent les habitants à trouver un endroit pour inhumer leurs morts, en marge de la ville. Le cimetière des installations jésuites, puis l’espace de l’actuel parc des Andes sont d’abord choisi de manière provisoire. Puis le cimetière prend la forme que l’on lui connaît de nos jours, qui s’étend sur 95 hectares.

A Chacarita, on trouve aussi du football ! Le nom du club « Chacarita Juniors » a d’abord fait grand bruit lors de son affiliation à l’Association de Football Argentin dans les années 20, du fait de l’évocation évidente du cimetière. Né à l’angle des avenues Jorge Newbery et Thomás Alvárez, le club possède aujourd’hui son stade à dans la banlieue de la ville, à San Martín. Il évolue en division D, soit la plus basse des catégories du football argentin. On lui doit le joueur Jorge Trezeguet, papa de notre David national.

 

Une journée à Chacarita par MABA

Vous arrivez par le métro B, arrêt Federico Lacroze, ou un quelconque autre moyen de transport qui transite par le hub de la gare du même nom. Cette gare ferroviaire, comme toutes celles de la capitale, voient passer chaque jour des milliers de voyageurs et les alentours profitent donc de cette activité.

En face, vous trouverez par exemple El Imperio de la Pizza (Av. Corrientes 6895), une des pizzerias les plus vieilles et célèbres de la ville. Si vous avez un creux, c’est l’occasion de vous la jouer à la portègne et de demander une portion de napolitana à manger de parado (debout). Mais gardez-vous pour un déjeuner dans un des nombreux bodegones du quartier !

 

Visite du cimetière

Rendez-vous ensuite au plus grand espace vert de la ville, le Cimetière de la Chacarita. Ouvert en 1887, il abrite les tombes, les mausolées et les niches funéraires des grands noms du pays. Musiciens et artistes en tout genre y reposent, tels que le tanguero Carlos Gardel, la poétesse Alfonsina Storni ou encore le chanteur de rock Gustavo Cerati. L’anecdote la plus célèbre du lieu est celle de l’ouverture de la tombe de Juan Domingo Perón dont les profanateurs ont coupé les mains : il porterait sur une de ses bagues les codes d’accès de comptes bancaires étrangers. Son corps a depuis été transporté au manoir de San Vicente. De nombreuses autres histoires vous sont racontées lors des visites guidées deux fois par mois (ou sur demande pour les groupes).

 

Pour déjeuner

Le midi, laissez-vous tenter par la cuisine de Charlone 101 (Charlone 101), un mélange de plats originaux (crevettes au chutney, empanadas de morcilla aux pommes) et de classiques revisités (la bondiola à la bière ou les sorrentinos faits maison). Il y a des options végétariennes. Lekeitio (Santos Dumont 4056) est également un bon choix pour découvrir la cuisine basque, avec des influences venues des Philippines. Enfin, saviez-vous que les champignons ont leur table réservée à Buenos Aires ? Donnet (Jorge Newbery 4081) vous surprendra pas ses incroyables et créatifs plats à base de champignons.

 

Balade de l’après-midi

L’après-midi, choisissez une balade au parc des Andes, parfait pour prendre le maté à l’heure de la digestion. Le week-end il accueille un marché d’articles usagés. Si vous êtes d’humeur à chiner, plus au nord vous découvrez le marché aux puces de Dorrego, qui vous émerveillera de toutes ses antiquités. Ne quittez pas non plus le quartier sans un détour à El Galpón (Av. Federico Lacroze 4171) pour faire le plein de produits bio, directement depuis le producteur !

 

A Chacarita cohabitent aussi les expressions artistiques. Vous croiserez sûrement des fresques murales sur votre chemin, mais cela va au-delà : le quartier intègre maintenant les circuits de découverte de galeries d’art, au même titre que Villa Crespo. Rendez-vous par exemple à SlyZmud (Bonplan 721) pour un bol d’art contemporain, ou au Centre Culturel Carlos Gardel (Olleros 3640) et à l’Espacio Despierta (Av. Federico Lacroze 3578) pour des ateliers créatifs et alternatifs.

 

Boire un verre

Enfin, la nuit tombe et il est temps d’aller boire un verre et de danser ! On aime l’ambiance de Santos 4040 (Santos Dumont 4040) avec ses tables de ping-pong et les jams de musique jusqu’au bout de la nuit , ou les concerts de groupes de rock émergents au Rodney Bar (Rodney 400). En bref, le quartier de Chacarita est idéal pour des soirées alternatives, dans une ambiance locale et branchée.

 

Chacarita

Les incontournables de MABA : le Cimetière, le marché El Galpón, Mercado de Pulgas, Parc des Andes

Les restaurants préférés de MABA : Charlone 101, Donnet, Leikeiko, El Imperio de la Pizza, La Prometida

Les bars et cafés préférés de MABA : Espacio Despierta, Santos 4040, Rodney Bar, Bar Palacio (Museo Fotográfico Simik)

 

 

Cimetière de la Chacarita

Adresse : Guzmán 680

Horaires : tous les jours, de 7h à 17h

Visites guidées : second et quatrième samedi du mois, à 10 h.

Durée : 1 heure, en espagnol. Annulation par temps pluvieux.

Infos : visitasguiadasrecoleta@buenosaires.gob.ar

 

Crédits Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Autres articles par Léa Robbe Dénoyés

L’afterwork branché des arcades de Palermo

A l’ombre des arbres, des restaurants variés et stylisés viennent transformer l’heure...
En savoir plus