Argentine: Le pays des files d’attente

Quelle n’est pas notre surprise lorsque fraîchement arrivé à Buenos Aires, on voit des gens installés dans des files d’attente qui attendent patiemment et tranquillement leur bus. Parfois cette file d’attente peut faire un demi pâté de maison, mais rien n’attaque les nerfs des Argentins soumis à toute épreuve: le premier arrivé sera le premier monté dans le bus. Découvrez d’ailleurs aussi tout sur les transports en commun à Buenos Aires.

Si vous ne voulez pas vous faire lyncher:

Première règle à savoir (entre autres, bien évidemment) quand vous arrivez dans la Capitale: ne jamais, au grand jamais, doubler votre voisin. Donc, rassurez vous: personne ne se permettra de vous doubler. Vous êtes pressé? Tout le monde l’est et vous attendrez comme tout le monde.

Mode d’emploi: lorsque vous aller prendre un bus, identifiez bien votre arrêt et placez vous derrière la dernière personne. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à lui demander quel bus elle attend. Ensuite, quand le bus arrive, celui-ci ne s’arrête jamais pile au niveau de la première personne, il arrivera même parfois que celui-ci – pour vous tenter – ouvrira grand les portes pile devant vous. Ne cédez pas à la tentation de vous y engouffrer: vous risquez de passer un sale quart d’heure. Vous verrez alors une chose incroyable: la file d’attente se déplace en file et monte en file dans le bus. Oublié le chaos de bus parisiens où tout le monde prend d’assaut les escaliers pour y accéder.

Listo!! : Le mot Magique.

Il y a un mot magique à savoir impérativement lorsque vous montez dans le bus: Listo! qui veut dire: c’est bon! Petite explication de ce mot à utilisez avec modération: le dernier monté dans le bus, doit crier Listo afin que le bus démarre même si les portes sont encore grandes ouvertes et les gens encore en train d’attendre de passer leur carte de bus. C’est donc de la responsabilité du dernier monté de donner le top départ au chauffeur qui ne voit rien. Classe!

Prenez votre ticket!

Les argentins sont également très organisés dans les commerces comme boulangerie, boucherie, quincaillerie: vous avez à l’entrée un distributeur de ticket, vous en prenez un et vous pouvez ensuite voire en vitrine ce qui s’y propose. Ne vous inquiétez pas, on vous appellera. Si part malheur il venait à manquer de ticket, l’habitude fait que personne ne vous doublera, par contre: gardez bien la file d’attente!

Les seuls exceptions:

Les femmes enceintes, les enfants en bas-âges et les personnes âgées ont la priorité sur tout: les sièges, les caisses de supermarché, les files d’attente. N’essayez même pas de le contester car vous êtes pressé ou fatigué: l’Argentine est un pays qui a de bonnes et douces valeurs: place au plus faible. Dans le bus ou dans le métro, ne prenez pas les places prioritaires car vous en serez vite dégagés. Nous vous conseillerions d’ailleurs d’adopter cette attitude bienveillante, vous commencerez ou terminerez votre journée avec un joli sourire de remerciement.

Crédits Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

Tags from the story
, , , ,
Autres articles par Angélica Maio

Belgrano, un quartier familial assez chic

Belgrano est un quartier aux multiples facettes. La partie bruyante, Belgrano C,...
En savoir plus