Les 8 symboles officiels d’Argentine que vous ne connaissez pas (encore)

Furnarius rufus - MABA Blog

Bien-sûr, vous admirez le drapeau de l’Argentine, bleu ciel et blanc avec le petit soleil rieur en son centre. Peut-être avez-vous déjà écouté l’hymne national, son introduction interminable, avant les paroles et le fameux refrain  »  Oh juremos con gloria Morir « . Vous avez certainement remarqué aussi sur l’entrée des écoles les armoiries du pays, inspirées d’un écu utilisé par les révolutionnaires français, avec une poignée de mains et un bonnet phrygien sur un pique. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’au delà de ces signes patriotiques, le Congrès de la Nation argentine a aussi désigné des éléments culturels, naturels et gastronomiques comme symboles du pays. Voici les principaux d’entre eux.

 

Le fournier roux – Hornero: Oiseau national

Oui, l’Argentine a son oiseau national et c’est ni plus ni moins que le Hornero. La loi qui en décide ainsi date de 1982, mais en réalité ce sont les enfants des écoles primaires qui l’ont choisi en 1928 dans une enquête effectuée par le journal la Razón. Le Furnarius Rufus est un animal des plus courants dans tous le pays, et vous l’observerez aussi en plein coeur de Buenos Aires. Au printemps les duos chantés en couple ne passent pas inaperçus. On l’appelle  » fournier  » car il a la particuliarité de construire des nids en boue séchée qui ressemblent étrangement aux fours de terre traditionnel.

 

Le Quebracho colorado chaqueño: Arbre national

Cet arbre originaire de l’est de la région du Chaco mais aussi d’une partie du Paraguay est déclaré arbre forestal national depuis 1956. Particulièrement recherché pour son bois rougeâtre, résistant et riche en tanins, le Schinopsis Balansae est le choix de prédilection pour la confection de meubles et d’autres travaux d’ébénisterie. Cette espèce est aujourd’hui menacée de disparition à cause de l’exploitation intensive et des coupes massives dont il a été victime au XXème siècle.

 

Le Ceibo – Erythrina crista-galli: Fleur

La fleur du Ceibo, déclarée fleur nationale en 1942, est d’un rouge intense, et forme de belles grappes d’octobre à avril. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son nom latin « crête de coq « .  Le Ceibo est un arbre très courant le long du Río de la Plata, il aime particulièrement ses rivages humides et vous pourrez en voir de très beaux exemplaires lors d’une promenade dans la réserve écologique Costanera Sur.

 

La rhodochrosite: Pierre nationale

Peut-être avez-vous déjà remarqué les souvenirs en rhodochrosite qui se vendent dans les magasins touristiques de Buenos Aires? Ce minéral est une pierre semi-précieuse assez rare, que l’on trouve dans la province de Catamarca. Ses belles nuances roses le dotent d’une grande valeur esthétique, appréciée pour la joaillerie et l’ornementation. Bien qu’elle soit couramment considérée comme pierre nationale, la rhodochrosite n’est pas reconnue officiellement par l’Etat argentin comme les autres symboles présentés ici.

 

Le pato: Sport national

Il s’agit d’un jeu équestre inventé au XVIème et  traditionnellement pratiqué par les gauchos. Deux équipes de cavaliers doivent se passer une balle pour la mettre dans le panier de l’équipe adverse.  A ses débuts, et jusqu’à sa réglementation en 1938,  ce jeu était particulièrement brutal étant donné qu’il se pratiquait avec un canard – mort ou vivant !- enveloppé dans un sac en cuir à poignées. C’est d’ailleurs cet animal qui lui donne son nom. Loin d’être aussi pratiqué que le football, le pato reste un loisir bien représentatif de la culture de l’Argentine. Il a été déclaré jeu national par décret en 1953, légitimant sa place parmi les symboles argentins. Ce sport a été introduit en France dans les années 1930 et a donné naissance à une version européenne: le Horseball.

 

Le Pericón: Danse nationale

Le Pericon est une danse folklorique pratiquée en Argentine, Chili, Paraguay et Uruguay . Elle s’ exécute en couples, généralement au nombre de 8, avec un foulard et différentes chorégraphies.

Il existe des témoignages fort anciens de cette danse durant l’époque coloniale, même si aujourd’hui sa pratique s’est quelque peu perdue. Elle a été déclarée danse nationale par le Congrès Argentin en 2007.

 

Le vin parmi les symboles nationaux

Le vin c’est la boisson nationale de l’Argentine, grâce à une loi sanctionnée en 2013. Rien d’étonnant pour ce pays qui le plus grand producteur vinicole d’Amérique latine. La région viticole la plus importante du pays est Mendoza, mais aussi San Juan et Salta.

 

Le maté: infusion nationale 

Le maté, l’élixir de vie argentin, ne pouvait pas manquer à la liste des symboles nationaux. C’est ce qu’affirme la même loi de 2013, qui a déclaré le vin comme boisson nationale. Les régions productrices de yerba mate sont les provinces de Misiones et Corrientes. Non seulement l’Argentine est le second producteur de yerba au monde, mais elle fait aussi partie des pays qui consomment le plus de mate à l’année. Vous en doutiez?

 

 

 

Crédits photos : DR.
Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

 

Tags from the story
Autres articles par Aude Labadie

Le B.A – BA des rues de BA ou comment s’orienter à Buenos Aires

Le B.A – BA :   1.  L’organisation des rues Le plan...
En savoir plus