PVT en Argentine : tout savoir, le guide pratique

PVT, le Guide pratique - MABA Blog

Le PVT est un visa assez facile et rapide à obtenir, mais pour la personne qui fait la demande, ces démarches administratives sont toujours stressantes. Sur internet, la quantité énorme d’informations n’aide pas à faire la part des choses entre vrai et faux, ce qui est actualisé ou pas. Ici, nous vous expliquons tout, de manière concise et pratique.

Qui peut l’obtenir ?

Pour avoir un PVT, vous devez :

– Être citoyen français titulaire d’un passeport français en cours de validité.

– Avoir entre 18 et 35 ans inclus au moment de la demande.

– Ne pas avoir déjà participé à ce programme.

– Avoir un casier judiciaire vierge.

– Avoir les fonds suffisants pour couvrir les coûts initiaux de votre séjour. (nous verrons par la suite combien il faut avoir).

– Avoir réservé ou acheté un billet aller et retour pour la République Argentine.

– Avoir une assurance maladie et accident couvrant les frais de maladie- hospitalisation- maternité- rapatriement, et ce, pour toute la durée de validité du visa (12 mois obligatoirement).

Attention, vous devez présenter la demande entre 90 jours et 30 jours avant la date de départ en Argentine. Les démarches sont en réalité très rapides (généralement, tout est bouclé en 2 semaines maximum), mais il est obligatoire de présenter sa demande au plus tard 30 jours avant le départ prévu.

Il y a 1000 places par an, et c’est toujours suffisant pour accueillir tous les sollicitants, donc ne vous faites pas de soucis par rapport à cela.

Une fois que vous avez votre PVT, vous avez 3 mois pour entrer sur le territoire afin de le valider. Vous pouvez, durant l’année, entrer et sortir du territoire autant de fois que vous le désirez.

Les documents à fournir:

Bonne nouvelle ! Vous pouvez maintenant envoyer tous vos documents scannés par mail. (A l’époque ce n’était pas le cas et il fallait envoyer par la Poste).

Vous pouvez envoyer vos documents à: visas.efran@mrecic.gov.ar. Envoyez un seul PDF avec tous vos documents l’un à la suite de l’autre.

Vous devrez fournir :

Un formulaire de demande. Il est en espagnol mais vous avez une aide avec la traduction française disponible sur le site de l’Ambassade Argentine. (https://efran.cancilleria.gob.ar/node/7476)

Une déclaration sur l’honneur d’absence de casier judiciaire. Vous trouverez ce document sur le site, et n’avez qu’à le compléter et signer.

Une photo du passeport (deux pages, celle de la photo et celle de la signature).

Une photo d’identité (type passeport).

Un bulletin de casier judiciaire: Bonne nouvelle aussi ! Ce bulletin est fourni via courrier électronique et l’attente des 10 jours n’existe plus. Vous pouvez donc le récupérer très facilement et rapidement. C’est le Bulletin numéro 3 qu’il faut. Vous n’aurez qu’à l’imprimer par la suite lorsque vous donnerez les documents papiers.

Une lettre de motivation: Sur le site de l’Ambassade est dit : « pour découvrir le pays en ayant la possibilité d’obtenir un emploi permettant de compléter les moyens financiers dont vous disposez, en indiquant la date souhaitée  de votre voyage. » Vous pouvez tout à fait faire un copié collé de cette phrase, en y rajoutant deux, trois informations sur votre projet en particulier. Pas la peine d’écrire une longue lettre. N’oubliez pas de mettre votre nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et email.

Un certificat médical attestant d’une bonne santé: Dans le certificat, il peut être écrit par exemple que vous êtes en bonne santé et qu’il n’y a donc aucune contre-indication pour que vous voyagiez en Argentine.

Un billet d’avion aller-retour pour l’Argentine: Si vous restez moins d’un an, vous pouvez acheter très facilement un billet d’avion aller-retour pour le pays donc vous n’aurez aucun soucis avec cette étape. Par contre, si vous restez un an jour pour jour, ça risque d’être compliqué d’avoir un billet retour au moment de la constitution du dossier et rendez-vous à l’ambassade car les compagnies aériennes proposent des vols avec un an d’anticipation. Vous pouvez dans ce cas-là : acheter un billet aller-retour avec un retour plus tôt que prévu et changer la date de retour par la suite. Ou bien, acheter seulement un billet aller et remplir une attestation promettant d’acheter un billet retour au bout d’un an. L’attestation est disponible sur le site.

Des relevés de comptes (des 3 derniers mois) ou une attestation de la banque. Vous devez avoir au minimum 2500 euros de disponibles: Dans tous les cas, le(s) compte(s) doit être à votre nom. Si quelqu’un de votre famille subvient à vos besoins, il peut par exemple vous transférer de l’argent et vous demanderez une attestation à votre banquier à ce moment-là. Peu importe la méthode, l’important est d’avoir ces 2500 euros sur un compte à votre nom.

Enfin, un contrat d’assurance maladie : maternité, invalidité, hospitalisation d’un minimum de 30 000 euros, couvrant le rapatriement sanitaire. Généralement, les personnes hésitent entre 2 assurances, Chapka et WHV. Dans les deux cas, l’assurance vous rembourse 100% des frais si la demande de PVT n’est pas acceptée. Donc ne vous inquiétez pas, vous devez souscrire l’assurance afin que votre dossier soit pris en compte et votre PVT délivré, mais vous êtes remboursé si vous ne l’obtenez pas (et en envoyant une preuve du refus de la demande). Dans tous les cas, vous devez prendre une assurance d’un an à compter de la date aller de votre avion, même si vous restez moins de temps.

Mais alors, comment faire si vous restez moins de temps ou rentrer plus tôt que prévu ? C’est ce qu’il nous est arrivé chez MABA donc nous vous expliquons quelle est la solution. Après s’être renseignés auprès de plusieurs assurances sur les conditions en cas de retour anticipé, nous avons conclu que Chapka proposait les conditions les plus satisfaisantes : si le retour se fait au moins 2 mois avant la date de fin du contrat (donc de l’année entière), et si l’assuré n’a pas utilisé son assurance durant son voyage, l’assurance rembourse tous les mois à compter de la date retour. Alors, ce n’est pas non plus l’idéal, mais c’est le mieux que l’on ait trouvé à ce moment-là ( août 2019).

PVT, le Guide pratique - MABA Blog

Et maintenant que j’ai envoyé mon dossier, que se passe-t-il ?

Une fois le dossier envoyé par mail, déposé dans la boîte aux lettres ou envoyé par la Poste, vous n’avez plus qu’à attendre le mail de l’Ambassade. Normalement, la réponse arrive vite, parfois même très vite (jour même de la demande). En fonction des périodes, cela est plus ou moins lent mais ce n’est jamais très long !

Il vous sera alors envoyé un mail pour vous demander si vous voulez vous rendre à l’Ambassade directement ou si vous préférez envoyer vos documents par La Poste. Si vous êtes à Paris, il sera convenu d’un rendez-vous, encore une fois très rapidement.

Lorsque vous déposez votre dossier ou lorsque l’Ambassade reçoit votre courrier, il y a un délai de 48 heures pour vérifier les documents et tamponner votre passeport. Ceci afin que tous les documents soient correctement vérifiés.

Si vous êtes à Paris dans les 48 heures qui suivent, vous pouvez aller récupérer votre passeport à l’Ambassade. Par contre, si vous êtes ailleurs, vous devez envoyer/donner une lettre affranchie avec vos coordonnées. N’oubliez pas que l’on parle d’un passeport… donc achetez plutôt une lettre recommandée ou Chronopost…

Photo : DR.

Mon Appartement à Buenos Aires, MABA pour les intimes, est une entreprise de location temporaire française. Installés à Buenos Aires depuis près d’une dizaine d’années, c’est avec grand plaisir que nous vous faisons partager notre expérience à Buenos Aires à travers notre blog: Mon Aventure à Buenos Aires. Entre bons plans, faits culturels et instants culture générale, nous espérons vous aider à écrire votre propre aventure à Buenos Aires !

www.monappartementabuenosaires.com

This image has an empty alt attribute; its file name is logo-MABA-2.jpg


Tags from the story
, ,
Ecrit par
Autres articles par Camille B

Liste des centres commerciaux de Buenos Aires

Maba vous propose une liste des centres commerciaux de Buenos Aires, quartier...
En savoir plus